Déchets verts et compostage
Composter, c’est gagné !

Savez-vous que votre poubelle noire contient environ 1/3 de déchets organiques ? Pourtant il existe une solution pour alléger vos sacs de ces biodéchets : le compostage.

Le compostage c’est quoi ?

C’est un processus naturel qui consiste à transformer des matières organiques en un produit semblable à du terreau : le compost. Cette dégradation est réalisée naturellement par l’action de micro-organismes (bactéries, champignons, invertébrés).

 

Economique, pratique et écologique

  • Jusqu’à moins 30% de déchets dans votre poubelle
  • Un engrais naturel et gratuit
  • Moins de trajets en déchèterie (pour les déchets de jardin)
  • Moins d’odeurs dans ma poubelle
  • Une biodiversité plus riche dans votre jardin
  • Un bilan carbone réduit
Que mettre dans mon composteur ?

Les clés du succès
  • Varier et équilibrer les apports : 50% de déchets de cuisine et de jardin et 50% de matière sèche (cartons, bois, feuilles mortes…)
  • Maintenir l’humidité : trop sec, le processus s’arrête, trop humide le compost pourrit
  • L’idéal : un compost humide comme une éponge qu’on viendrait d’essorer
  • Aérer le compost : mélanger sur une hauteur de 10cm a chaque apport ou mélanger plus profondément mais régulièrement
  • Découper : plus les déchets sont petits, plus ils se décomposent vite
Le compostage accessible à tous

Il existe de nombreuses solutions, vous pouvez opter pour un composteur individuel, pour le compost en tas ou pour un lombricomposteur.

Si vous habitez un immeuble ou un quartier résidentiel, il est également possible de mettre en place des composteurs collectifs qui seront partagés par les habitants.

Pour un résultat productif

A partir de 6 mois, le compost n’est pas encore mûr il peut être utilisé en paillage, de préférence en automne et en hiver. Il sera déposé en couche mince, à la surface des cultures dans le potager, autour des arbres et des parterres.

 

Entre 9 et 12 mois, le compost est mûr, il a l’aspect et la consistance d’un terreau meuble mais relativement grossier. Il est possible de la tamiser pour obtenir un compost plus fin. Il est à mélanger avec la terre dans le potager et en mélange avec la terre de rempotage (1 pour 1 ou 1 pour 2 suivant les variétés à planter).