Mandres en Barrois
village_mandres1874145
Présentation

J’effectue mon premier mandat de maire à la tête de la commune de Mandres-en-Barrois et je m’efforce, avec la nouvelle équipe municipale constituée en respectant la parité homme-femme et la présence de jeunes et d’anciens, d’insuffler un vrai dynamisme à la commune. Mandres-en-Barrois est un village de 140 habitants à fort caractère agricole (10 exploitations sont en activité).

De gros investissements sont engagés, à savoir l’assainissement, l’enfouissement du réseau aérien, la mise aux normes d’une partie du réseau d’eau potable et la réfection de la voirie et de trottoirs.

La municipalité n’est pas la seule à vouloir améliorer le cadre de vie. Des habitants ont entrepris l’aménagement de maisons anciennes en logements locatifs (7 logements sont en cours de rénovations).
Pour améliorer le bien être de tous et pour accueillir de nouveaux habitants, le développement des services est une de nos priorités. Une antenne réceptrice pour la WIMAX haut débit et une antenne relais Bouygues, Orange, SFR vont être mises en place.

Mandres-en-Barrois un joli village où il est agréable de se promener et où l’on peut admirer deux magnifiques fontaines fleuries. La proximité de la forêt offre l’occasion de belles balades.

Histoire & patrimoine

La commune de Mandres se trouve sur la voie romaine qui relie Nasium à Langres comme l’atteste la découverte de pièces de monnaies romaines. Le village appartient au Sieur de Joinville puis est donné au prieuré de Richecourt. Jeanne d’Arc, partant de Vaucouleurs pour se rendre à Echeney y aurait passé la nuit du 23 au 24 février 1428. De 1790 à 1888, Mandres est le chef-lieu de canton puis est rattaché à Montiers-sur-Saulx.

Au XIXe siècle, le village connaît de plusieurs aménagements. La maison du berger est reconstruite près de la fontaine de Saint-Gand pour la louer à un pâtre qui s’occupe de mener dans pâtures les bêtes du village. En 1823, l’église Saint-Rémi est reconstruite. Les pierres de Bure et de Chevillon sont employées pour les parties sculptées. Le chœur n’a pas été touché par cette reconstruction mais en 1840, ses fenêtres ont été agrandies dans un style néo-gothique pour harmoniser les ouvertures de l’église.

Le village possède deux fontaines et lavoirs. Celui de la Ronce est un ancien abreuvoir situé sur l’Ormançon auquel en 1830, la municipalité ajoute un lavoir pour 12 laveuses. En 1849, de nouveaux travaux sont effectués sur l’Ormançon. Des murs de quai sont construits, la fontaine Saint-Gand, aujourd’hui appelée « Miroufle » déplacée est ouverte par une arcade. Son plafond est réalisé en pierre de taille. Des aménagements permettent de conduire les trop plein de la fontaine vers les bacs du lavoir situé le long du mur du quai. Le trop plein des lavoirs est reconduit au ruisseau. La statue en fonte d’un enfant chevauchant un cygne provenant de la fonderie d’art de Tusey est placé devant la fontaine.

En 1852, le conseil municipal choisit l’architecte Alexandre Guiot pour construire une mairie-école d’un certain prestige. La commune devient propriétaire d’une tuilerie situé à Cirfontaines lors de la séparation de l’Eglise et de l’Etat.
En 1945, deux avions se télescopent au-dessus du village, faisant trois victimes et détruisant un quartier.
(d’après le patrimoine des communes de la Meuse – Lorraine –Flohic éditions 1999)

Commerces & services
  • ÉLEVAGE DE CHIENS
  • COMMERCE ET RÉPARATION DE VÉHICULES
  • TRANSPORT
  • INSTALLATION DÉPANNAGE ANTENNE TV
  • MAÇONNERIE ET PETITS TRAVAUX
  • INFIRMIÈRE
Coordonnées
  • Maire : Xavier LEVET
  • place de la mairie
  • 55290 Mandres en Barrois
  • 03 29 75 97 81
  • mairiedemandres55@orange.fr
  • Mercredi de 8h30 à 11h00